Close

Pourquoi ne pas laisser pleurer bébé ?

 

Aujourd’hui je vous fait part de mes recherches concernant les questions que tout parent se posent : faut-il laisser pleurer son bébé pour qu’il apprenne à s’endormir seul ? Si l’on répond à toutes ses demandes, ne va-t-il pas rester dépendant du parent ?

 

Photo pixabay

Pourquoi ne pas laisser pleurer bébé ?

Je trouve qu’il est très difficile d’avoir les réponses à ces questions car la plupart du temps on nous dit que « oui il faut laisser pleurer bébé » pour qu’il apprenne à s’endormir seul.

Je me rappelle pendant mes séances de préparation à l’accouchement pour Emy, la sage femme nous avait bien expliqué la méthode du 5/10/15. Cela consiste à laisser pleurer bébé 5 minutes puis revenir, puis repartir 10 minutes, puis revenir et enfin laisser pleurer 15 minutes. Cela devait suffire pour que bébé s’endorme seul.

Ces conseils venant de professionnel de santé, j’avais tendance à y croire aveuglement. Emy a donc pleuré plusieurs fois seule dans son lit à barreau et je pensais que c’était pour son bien…

Même si au final je finissais souvent par la reprendre avec moi car je trouvais la méthode peu efficace même au bout de 15 minutes de pleurs.

Mais alors comment savoir ce qui est le mieux pour son bébé si même les professionnels de santé ne donnent pas les bonnes informations ?

Toujours et encore grâce à mes recherches dans les livres et mes rencontres sur les blogs de parentalité positive.

Des études ont été faites et ont permis de percer à jour les torts que peuvent provoquer le « laisser pleurer ».

Pourquoi un bébé pleure ?

Une des seules façons pour un bébé de communiquer et de s’exprimer est de pleurer. C’est un message qu’il nous adresse pour nous faire comprendre qu’il a besoin de quelques chose.

Les principales raisons non exhaustives sont : la faim, la soif, la fatigue, le besoin de dormir, le besoin d’être changé, le chaud, le froid, le besoin d’être porter, de jouer, la douleur, l’accumulation de stress et la frustration pour les bébés un peu plus grands.

 

Photo pixabay

Les conséquences du laisser pleurer :

Les chercheurs en neurosciences ont révélé des résultats très intéressants concernant l’impact du laisser pleurer sur l’enfant mais aussi sur le futur adulte.

Catherine Gueguen l’explique très bien dans son livre « Pour une enfance heureuse ». Vous trouverez par ici une liste de livres en parentalité positive.

Finalement avant de lire les études il suffit parfois de prendre le temps de réfléchir et de se mettre à la place de son bébé. Comment nous sentirions-nous si nous étions coincé entre quatre murs sans pouvoir sortir? Si nous appelions à l’aide et que finalement personne ne répondait. Ou pire si on savait pertinemment qu’il y avait quelqu’un à côté qui nous entend mais qui ne veut pas venir ? Ça parait vraiment terrible…

Nous pouvons alors imaginer que ce doit être encore plus terrible pour un bébé. Son cerveau en cours de développement n’arrive pas à gérer un trop plein d’émotions. Les cris ne peuvent que s’intensifier.

Bébé peut alors éprouver une forte détresse. Et surtout, de manière inconsciente bien-sur, penser qu’il n’est pas assez important et perdre confiance en l’autre. Se dire qu’il ne peut compter sur personne et n’espérer aucune aide quand il en a le plus besoin. Cela entraîne une diminution de l’estime de soi.

De plus le fait de pleurer de manière de plus en plus intense est mauvais physiologiquement. Imaginez-vous en train de hurlez pendant des dizaines de minutes. La pression sanguine augmente, les hormones du stress se décuplent. C’est dangereux pour tout le système cardio-vasculaire et cérébral quand la situation se répète souvent.

Alors bien-sur ces effets négatifs ne se perçoivent pas immédiatement mais cela peut créer de futurs adultes plus stressés et anxieux. Ils auront plus de difficultés à gérer le stress. Ils pourront chercher des méthodes toxiques pour y parvenir comme certaines dépendances (tabac, alcool, nourriture…). Il peut y avoir plus de risques de dépression de ce fait aussi.

 

Consoler bébé : 

Répondre aux pleurs de bébé lui permet donc de se sentir entendu, d’avoir quelqu’un sur qui compter dans les moments difficiles. Bébé peut s’épanouir plus librement. Il sait que son parent va l’aider à traverser les épreuves difficiles et l’aider à apprendre à les traverser.

Des qualités humaines telles que l’empathie, l’écoute et l’entraide vont en découler.

 

Photo pixabay

Toutes ces informations m’aident beaucoup à comprendre pourquoi il est important d’écouter son bébé. Certes il y a des moments où nous nous sentons épuisés. Dans ce cas-là mieux vaut laisser pleurer bébé qu’avoir un geste dangereux. Le mieux étant dans la mesure du possible de pouvoir laisser la main quelques temps.

La seule question qui me reste par rapport à tout ça est de savoir pourquoi on ne nous donne pas les bonnes informations dès le départ !

 

A vos commentaires pour plus de partage !

A bientôt !

Sarah

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *