Close

Pourquoi est-ce si difficile d’être bienveillant ?

Parfois, certaines journées sont plus difficiles que d’autres et j’ai de nombreuses pensées et questions en tête. Comme vous le savez si vous avez lu mon A propos, je suis complètement en adéquation avec la parentalité positive pour l’éducation de mes enfants. Le problème est que dans mon entourage peu de personnes l’est et pratique plutôt une éducation « ordinaire ». Aujourd’hui nous étions en famille dans laquelle il y a des violences éducatives ordinaires et tout le monde semble d’accord avec ça. C’est l’éducation que nous avons eu également. Notre famille à nous paraît donc en décalage et j’ai souvent l’impression d’être regardé bizarrement ou jugé trop laxiste. Et pourtant pourquoi est-ce si difficile d’être bienveillant ?

 

 

Quand les personnes s’adressent à ma fille aînée surtout (Laura est encore trop petite pour subir), je retrouve régulièrement les ordres, le chantage, les récompenses, les menaces. J’ai beau essayer d’être vigilante je ne peux pas tout contrôler.

Les relations entre enfants me semblent compliquées, toujours dans le défi, la compétition, le jugement : « ton dessin n’est pas joli, c’est pas comme ça qu’il faut faire », « c’est moi qui vais gagner et pas toi ».

Emy va également à l’école et c’est ce qui ressort aussi. D’ailleurs je constate des changements dans son comportement. Elle essaie naturellement d’imiter ses camarades (ah le pouvoir des neurones miroirs !). Je retrouve parfois ce même jugement dans ses paroles, cette compétition. Elle reproduit simplement ce qu’elle voit sans forcément comprendre. J’essaie de lui expliquer un maximum de ces comportements  et l’aide à trouver des solutions plus bienveillantes et empathiques. Elle y devient de plus en plus sensible je trouve à bientôt 4 ans et demi.

 

 

J’ai souvent pensé à l’instruction en famille qui serait un rêve pour moi. Cela reste malheureusement difficile à mettre en place financièrement parlant. Avez-vous déjà vu le film « Être et devenir » de Clara Bellar ? Une pure merveille. Cela donne envie d’offrir à nos enfants cette liberté de vivre pleinement sans contraintes.

L’éducation positive permet de comprendre les comportements des enfants. Pourquoi croire que l’enfant « nous cherche » en permanence ? Qu’il nous défie ? Nous teste ? Cherche la confrontation ? Qu’il a besoin d’être « mâter » ? Qu’il nous doit obéissance ? Qu’il n’a pas le droit d’exprimer ses émotions ? Qu’il doit apprendre à dormir seul dès sa naissance ? Qu’il ne doit pas trop être « coller » à sa mère ?

D’où viennent tous ces automatismes dans notre société actuelle ? Pourquoi les gens ne cherchent pas d’autres informations ? Pourquoi certains parents qui essayent de faire autrement sont-ils si vite catalogués ?

Tout ça me ramène à cette question : pourquoi est-ce si difficile d’être bienveillant ? Avec son propre enfant qui plus est…  La réussite de ce mode d’éducation ordinaire ne me semble pas si évidente pour autant vu le nombre important de personnes qui se sentent mal dans leur peau, vu la délinquance et l’insécurité actuelle.

 

Photo pixabay

J’ai déjà essayé d’expliquer notre point de vu à certaines personnes de ma famille qui ont trouvé ça « bien joli » mais sans grande conviction. Ils n’y croient pas ou peut-être n’ont pas envie d’y croire je ne sais pas. Peut-être parce que l’impact ne se voit pas tout de suite. Ils ne souhaitent pas rechercher les vraies informations.

Je pense que le changement fait peur. Et plus que le changement, peut-être la peur de voir les conséquences de certaines méthodes. Cela ferait trop de remise en question, ou renverrait à ses propres souvenirs et souffrances d’enfant non entendus.

Quoi qu’il en soit, on se sent parfois un peu seul. J’ai déjà évoqué ça dans un précédent article « le bonheur d’être différent « . Nous essayons de construire une relation positive avec nos enfants mais le monde qui nous entoure en majorité n’est pas dans ce fonctionnement là.

Quel va en être l’impact sur nos enfants ?

Comment leur expliquer pourquoi la majeure partie de leur entourage est différent ?

Comment faire en sorte qu’elles conservent leur bienveillance et leur positivité dans ce monde souvent difficile ?

 

Photo pixabay

Aujourd’hui je suis convaincue à 100% que l’éducation bienveillante est ce qu’il y a de plus respectueux pour l’enfant et son parent. Pour moi c’est le meilleur moyen pour que mes enfants deviennent des adultes épanouies, bien dans leur baskets et en accord total avec leurs valeurs. C’est ce qui m’encourage au quotidien à persévérer, à vouloir partager mes connaissances, mon expérience afin que le plus de personnes possibles puissent trouver cette voie si elles le souhaitent.

Et quand je vois le nombre de blogs et de partages sur les réseaux concernant l’éducation bienveillante, cela donne vraiment du baume au cœur et permet de se rendre compte qu’on est plus nombreux que je le crois à vouloir le changement pour le bien-être et le devenir de nos enfants !

 

Alors merci à tous pour vos partages !

 

A bientôt !

Sarah

2 thoughts on “Pourquoi est-ce si difficile d’être bienveillant ?

  1. Ton article a fait écho à ce que je ressens, je voulais partager mon expérience.
    Pour beaucoup, être un parent bienveillant ou positif, c’est une mode. C’est aussi être une sorte d’extraterrestre, qui ne sait pas cadrer son enfant, ou qui va se « laisser bouffer ».
    Plus je me documente sur cette forme d’éducation, qui se rapprochait de ce que je pensais avant même d’être Maman, plus je me dis que ces gens ont tort.
    Ce sont souvent des proches d’ailleurs, et quand ce sont tes amies, les meilleures, avec qui tu ne peux pas vraiment échanger sur le sujet parce qu’elles ne comprennent pas, ben tu te sens bien seule!
    On a démontré tant de choses sur le développement de l’enfant, sur l’attachement, sur les effets néfastes de « certaines pratiques »…Pourquoi c’est si difficile d’en parler?!
    Heureusement, la blogosphère est une mine d’informations et un bon moyen pour pouvoir s’exprimer 😉

    1. Salut cora merci pour ton partage! C’est exactement ça on se sent quand même à part. Les choses sont pourtant prouvées scientifiquement nous n’inventons rien! Et pourtant en effet nous passons souvent pour des laxistes alors que c’est loin d’être le cas! J’ai toujours des difficultés à parler ouvertement par crainte des jugements trop attifs. Les représentations des gens sont tellement ancrées. Et pourtant il n’y a qu’a voir notre société actuelle la vieille méthode n’est pas si terrible on ne peut pas dire que les gens sont si épanouis que ça ! En tout cas merci pour ton partage c’est vrai que la blogosphere m’aide beaucoup aussi!
      Sarah

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *