Close

Porter son bébé

 

J’ai découvert le portage quand Emy a eu environ un mois. A partir de ce moment-là, elle a eu un grand besoin des bras et je ne pouvais plus la poser !

J’ai cherché une solution qui permettait de porter son bébé tout en pouvant se dégager un peu de temps. J’ai ainsi acheté mon premier porte-bébé physiologique. J’ai tout de suite adoré ! J’ai éprouvé les mêmes sensations que quand j’étais enceinte. Ce sentiment de l’avoir uniquement pour moi et tout contre moi ! C’était si paisible de la voir s’endormir si rapidement et si sereinement !

Le portage a définitivement trouvé sa place au quotidien. J’ai également investi dans une écharpe qui me paraissait plus confortable pour un petit bébé.

 

Photo : pixabay

Les bienfaits du portage

Quand il est porté, bébé retrouve les sensations qu’il avait quand il était dans le ventre de sa maman : il entend les battements de son cœur, le son de sa voix et ressent les bercements de ses mouvements. Il retrouve des perceptions connues ce qui explique que le portage l’apaise aussi vite. Il se sent en sécurité.

Il est prouvé que les bébés portés pleurent moins car leurs besoins sont plus vite entendus.

Ce contact prolongé permet à bébé d’être rassuré et développe le lien mère-enfant. La mère est plus sensible aux signaux de son bébé et détecte plus vite ses demandes.

Les besoins de bébé étant respectés, cela réduit la production de l’hormone de stress. Bébé est plus détendu.

A plus long terme, le portage favorise le développement du langage car bébé entend régulièrement sa maman parler. Quand il est un peu plus grand, sa maman interagit avec lui car ils sont à la même hauteur et l’un contre l’autre. Ceci est beaucoup plus difficile quand l’enfant est dans une poussette où bébé est beaucoup plus passif.

Cela permet aussi à bébé de bien réguler sa température. Je pense au période hivernal où bébé est maintenu bien au chaud contre sa maman plutôt que dans les courants d’air de sa poussette.

Contrairement à certaines remarques qui pourraient vous parvenir comme quoi bébé ne sera jamais autonome, des études ont montré que porter son bébé régulièrement améliore le développement moteur au contraire. Il est vrai que personnellement cela n’a pas empêché Emy de marcher à 13 mois.

Porter son bébé rend également beaucoup plus libre. On passe partout !  Que ce soit en balade sur des routes escarpées ou en ville avec sa multitude de trottoirs et transports en commun, la vie est beaucoup plus facile et la mobilité bien meilleure ! Et que penser de l’impact sur le dos ? Et bien si bébé est bien plaqué contre soi il n’y a aucun problème car le dos reste bien droit. Il y a surement plus de mal apporté à galérer avec sa poussette pour la faire passer partout.

Pour les papas qui le souhaitent, le portage peut les aider aussi à trouver leur place et à se sentir en phase avec leur bébé. Surtout si la maman allaite et que du coup il n’y a pas de biberon à donner. C’est un magnifique lien à tisser !

Et enfin le porte-bébé reste beaucoup plus économique que la poussette duo ou trio. Je m’en rend compte aujourd’hui avec Laura. Cela doit faire des mois et des mois qu’on ne l’a pas utilisée et qu’elle est rangée dans le garage. C’est tellement plus simple, plus rapide et surtout moins encombrant !

 

Comme le dit Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau dans son livre Porter bébé, le portage permet de respecter au mieux les besoins de bébé. Et si bébé est respecté dans ses besoins, il a plus de chance de devenir un adulte respectueux des autres.

 

Certaines personnes bien-sur vont penser que le portage va rendre l’enfant dépendant de sa mère et qu’il ne pourra pas « couper le cordon ». Ce n’est pas du tout ce qui ressort. J’en ai la preuve avec ma fille de 3 ans et demi. Emy cherche à faire le plus de choses possibles par elle-même. Elle est capable de marcher longtemps et ne souhaite pas que je sois toujours derrière elle !

 

Photo : Pixabay

Quel porte-bébé choisir ? 

Il en existe de nombreuses sortes. Des porte-bébés classiques qui s’attachent avec des clips pour ceux qui trouvent cela plus simple. En passant par les écharpes qui sont plus enveloppantes et plus adaptées à un petit bébé pour moi. Elles favorisent l’allaitement. On peut parfois avoir la crainte des nœuds à faire mais une fois le coup de main pris, ça devient très rapide.

Il y a également les porte-bébés hamac. On porte sur une épaule que ce soit pour un nouveau-né ou plus tard sur la hanche avec un bambin. Ils se nouent et s’enfilent très facilement et rapidement. Pas besoin de refaire le nœud à chaque fois.

Et aussi les meï-taï qui sont un bon mélange entre le porte-bébé classique et l’écharpe. Ils ont le confort de l’écharpe et la facilité de pose du porte-bébé classique.

On peut facilement porter son bébé en position ventrale (souvent favorisée les premiers mois) face contre le porteur, en dorsal ou sur la hanche quand bébé tient bien assis tout seul

L’important pour le choisir est qu’il soit « physiologique ». C’est-à-dire que bébé soit bien soutenu sous les fesses et cuisses jusqu’au creux du genou, en position « grenouille » donc les genoux plus hauts que les hanches. Les porte-bébés où bébé est soutenu par l’entre-jambe sont à éviter. Ce n’est pas une position naturelle ni pour ses hanches, ni pour son dos. Et imaginez le confort si vous étiez suspendus par l’entre-jambe pendant plusieurs heures…

A éviter aussi ceux où on peut le placer en position ventrale face au monde. Bébé risque d’avoir trop de stimulation et n’aura pas la possibilité de se « couper du monde » en se blottissant contre sa maman quand il en aura assez.

 

Pour terminer : 

Vous l’aurez compris je suis une adepte du portage, il me facilite la vie chaque jour et je trouve qu’il permet de nouer une relation privilégiée avec son enfant.

Je terminerai avec cette citation de Blaise Pierrehumbert dans son livre sur la théorie de l’attachement : « Ce n’est que quand ses besoins de proximité sont satisfaits qu’un individu peut s’éloigner de sa figure d’attachement pour explorer le monde extérieur« .

 

A vos commentaires !

 

A bientôt.

Sarah

 

2 thoughts on “Porter son bébé

  1. Merci Sarah pour ce super article!
    Je suis moi même une adepte du portage. j’ai la chance d’avoir une amie qui m’a offert une écharpe de portage en cadeau de naissance et qui m’a initiée. J’ai portée ma fille en écharpe jusqu’à environ 7 mois, ensuite j’ai investi dans un mei- tai. Elle a maintenant 8 mois et demi et c’est toujours un régal de la porter. Je l’a porte lorsqu’elle le demande pour l’a rassurer, et lorsque je dois me déplacer. Depuis peu je l’a porte sur le dos et cela me permet de faire plein de choses en même temps ( courses,ballade du chien,vaisselle etc….) Comme tu l’a écrit, tout est plus simple pour se déplacer et la mise en place de l’ écharpe est un coup de main à prendre. Je te rejoins lorsque tu écris que tu as éprouvée les mêmes sensations que lorsque tu étais enceinte. Pour ma part, le portage m’a aussi permis de me réconcilier avec une grossesse difficile ou le fait de perdre mon bébé était un risque de tous les jours. Alors si en plus c’est bénéfique pour ma fille c’est génial. Aujourd’hui je constate que j’ai un bébé qui semble heureux et qui surtout très sociable. Le portage m’a permis d’être proche de ma fille et ne m’a pas empêché de l’ouvrir au monde extérieur.

    1. Merci Célie pour ton commentaire ! Je te rejoins complètement ! Je te souhaite plein de super moments portage avec ta fille ! A bientôt ! 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *