Close

L’allaitement prolongé

Je vois actuellement sur les réseaux de nombreux témoignages de mamans qui allaitent des bambins de plus d’un an. Elles subissent souvent des critiques ou des jugements. Deux mamans se sont vues refusées l’allaitement de leur bébé, l’une dans un commissariat et l’autre dans une agence immobilière. La raison était que « ça ne se fait pas ». À croire qu’il est choquant de nourrir son enfant… C’est pourquoi j’ai eu envie de parler de l’allaitement prolongé dans un nouvel article.

 

Photo pixabay

Comment concilier son travail et l’allaitement prolongé ?

La reprise du travail est souvent un frein à la poursuite de l’allaitement du fait de la séparation assez longue dans la journée. Vous avez néanmoins des droits cités dans le code du travail. Vous bénéficiez d’une heure par jour pour tirer votre lait. Moi je prenais 1/2 h le matin et 1/2 h l’après-midi. Ce qui permettait de maintenir une bonne lactation et de ne pas trop voir diminuer mes quantités de lait.

Quand vous êtes à la maison, n’hésitez pas à maintenir l’allaitement à la demande ce qui vous permettra également d’entretenir la lactation.

On angoisse toujours avant la reprise. Est-ce que bébé va bien prendre le biberon ? Ne vous mettez pas la pression pour essayer de l’habituer. Continuez comme vous faites d’habitude. Bébé comprendra très vite la nécessité de prendre le biberon là où il est gardé et fera par la suite la différence entre la maison et son lieu de garde. Si vraiment le biberon coince il existe de super recettes de flan au lait maternel.

 

Que répondre face aux réflexions et critiques ?

Il n’y a pas de limite d’âge à l’allaitement même si on essaie souvent de nous faire croire le contraire.

L’important est de faire comme vous le sentez, tant que vous en avez le désir et le plaisir partagés avec votre enfant.

  • Pour la santé de l’enfant : le lait maternel apporte beaucoup de protéines, bonnes graisses, calcium et vitamines. Il protège l’enfant grâce aux anticorps présents et diminue les risques d’allergies.
  • Pour la santé de la mère : allaiter plus de douze mois diminue de moitié le risque de cancer de l’utérus. Plus il dure passé un an, plus il diminue le risque de cancer du sein.
  • Des avantages psychologiques : le besoin de succion de l’enfant persiste longtemps. Il prend très souvent un objet matériel comme une sucette ou un doudou. Pourquoi y aurait-il plus de tolérance avec des objets qu’avec le contact direct avec un être humain ? C’est un plaisir pour la mère et son enfant. Il comble le besoin de câlin, de sécurité. Il réconforte dans les moments difficiles. C’est un acte plein de douceur et de réelle connexion avec son enfant. Et quel beau moment de retrouvailles le soir après une longue journée de travail ! Un allaitement prolongé permettrait aux enfants d’avoir moins de frustrations, de colère et donc moins de pulsions d’agressivité.

 

Ce qui rend l’allaitement prolongé aussi difficile est que ce n’est pas dans notre culture et donc dans la « norme ». Il y a peu de personnes ressources donc peu de partages d’expérience. Il est parfois difficile d’avoir des réponses à ses inquiétudes ou questionnement.

 

Photo Pixabay

Quelles solutions ?

  • La Leache League organise régulièrement des réunions entre mamans. Cela peut être un grand soutien d’échanger avec d’autres qui vivent la même chose et de parler avec des professionnels de santé qualifiés.
  • Eviter d’écouter les remarques même s’il est vrai que parfois c’est difficile de ne pas être touché… Nous savons que ce que nous faisons est le mieux pour notre enfant. Il n’y a qu’a voir sa joie et son accueil quand nous rentrons à la maison ! Plus vous serez sure de vous, moins vous attirerez les réflexions désobligeantes.
  • Eviter d’allaiter en public chez les personnes qui vous font systématiquement des remarques. Le but n’est pas de vous cacher mais juste d’éviter de perdre votre énergie pour rien.
  • Faites vous confiance, il n’y a que vous en tant que maman qui détenez les meilleures réponses concernant le bien-être de votre enfant.
  • Il existe des groupes de soutien sur les réseaux.

Pour conclure, j’ai l’impression que l’allaitement prolongé se développe tout de même. Les mentalités évoluent, les mamans allaitent beaucoup plus aujourd’hui que pendant les années 70-80-90. Qui sait peut-être un jour il sera « normal » de voir des mamans en public allaiter leur enfant !

 

Source L’allaitement maternel de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *